Je vous ai parlé des Horreurs dans le billet précédent, il est temps de parler vapeur :

Pour comprendre la situation, il me faut vous expliquer la découverte de Sir Stockwell. En 1851, le savant de 35 ans met au point la chaudière qui porte son nom, une source de vapeur très compacte et très endurante, ouvrant la porte à la vapotechnologie la plus compacte.
Alors que les autres chaudières sont lourdes, gourmandes en combustible et encombrantes, la solution incroyable et jamais copiée de Stockwell qui lui doit le tire de Chevalier de sa Majesté, permet à l’Empire britannique de battre tous ses adversaires. La Pax Britannica se répand largement en Orient et bloque le front russe en Finlande. 
Les applications sont infinies, surtout avec la version compacte de 1856 : de la paire de lunettes mécanisées aux broches-machines en passant par les véhicules les plus farfelus. Ce sont les civils les plus emballés par l’invention et des centaines de savants amateurs se penchent sur la chaudière pour en tirer toujours plus d’applications et d'innovations très appréciées du public dans les démonstrations hebdomadaires sur Trafalgar Square.

En 1858, Sir Stockwell comprend enfin le lien entre la prolifération des revenants et son invention au succès populaire. Depuis peu, en effet, revenants, Daugr, Manducateur, vampires ou Malmort harcèlent particulièrement la population. On se souvient en particulier de l’infestation de loup-garous de 1856 à Londres et de tous ces esprits de défunts voulant sincèrement aider leurs proches.

Décidé à lutter contre les Horreurs, Sir Stockwell conçoit une dernière machine, qu’il baptise Antiphonaire. Il s’agit d’une chaudière plus grosse, manifestement spéciale, pouvant s’ouvrir à fond d’un seul geste. L’explosion de vapeur qui en résulte est souvent dévastatrice contre toute créature tangible et l’étrange machine émet en même temps un rayonnement bleuté qui, bien utilisé, permet de lutter contre les Horreurs du premier cercle. Tuer un fantôme est devenu possible. Cela n'est hélas, pas aussi simple et les SteamShadows savent qu'il faut aussi trouver les ancres et les failles, différentes à chaque cas.

Quand aux Horreurs du second cercle, il semble bien que l’Antiphonaire ne soit pas la seule façon de les tuer : tangibles, elles peuvent tout à fait être affrontées au revolver, bras mécanique et autres moyens classiques. Mais pour ce qui est de les tuer, voyez large…

 

Evidemment, tuer un esprit violent est toujours bien vu de la population et pourtant, les tueurs de fantômes sont pourchassés par la loi et doivent mener une double vie, car certains revenants sont bien aimé de leur famille, des autorités, du peuple… Mais les initiés savent qu’il faut les tuer, car toujours les Horreurs du premier cercle finissent par se transformer en créature du second cercle. Si personne ne les arrêtent, elles continuent de changer vers les cercles suivants, pour le plus grand malheur de l’humanité.