Lorsque j’ai commencé à faire jouer ce qui allait devenir SteamShadows, je suis naturellement inspiré du cosplay pour évaluer le fonctionnement des machines. Très vite, des conclusions se sont imposées : les chaudières sont parfois très petites (comment expliquer le fonctionnement de lunettes ou armes à vapeur autrement ?). De plus, les chaudières ne sont jamais rechargées en eau, en bois ou en charbon (et certaines sont si compactes qu’elles ne devraient brûler que quelques instants si elles l’étaient). Elles semblent donc fonctionner infiniment…
Ces deux critères m’ont doucement emmenés vers le concept des Cercles et Horreurs et toute l’histoire entre Stockwell et Bessemer. Tout s’est mélangé naturellement.

Et puis, après bien des parties et le développement du jeu pour l’édition, est venue la question difficile : à quoi devait ressembler une chaudière Stockwell ?

J’ai considéré plusieurs critères, dont la taille, pour rester cohérent avec mes premières réflexions. Une chaudière normale doit effectivement pouvoir s’installer sur les plus petites machines. Ensuite, je voulais quelques chose qui soit crédible et ressemble réellement à une cuve et son foyer, délivrant un effort mécanique : bielle, bras mécanique, etc. Enfin, il me semblait obligatoire qu’elle soit facile à reproduire pour les costumes, décors et autres objets dérivés. J’ai tout d’abord pensé à la réalisation de mes accessoires de costume bien sûr !

 

chaudiere detail

Alors voici le « monstre », une cuve de quelques centimètres de haut pourvue de deux échappements et d’une bielle pour fournir l’effort. Elle est largement basée sur une forme ovoïde qu’il n’est pas difficile de trouver. Sa taille lui permet de motoriser efficacement n’importe quelle machine et son aspect est très victorien !

 

Je vous en dirais plus sur la façon de la fabriquer bientôt quand je vous parlerais de la conception de mon pistolet, un Colt VapoMax à balles perforantes.